Saint Fursy

Évangélisateur de la France

14 octobre 2008

La légende des boeufs

La mort du saint fut riche en péripéties relatées par les vitae et les virtutes. Ces virtutes, œuvre d’un moine de Péronne qui vécut un siècle et demi après les faits, ne sont pas sans une certaine partialité en faveur de ce monastère.

Outre le lieu ou la date de la mort de Fursy, la translation des reliques du saint fut objet de controverses. Ce dernier serait mort vers 650 à Macerias, près de Frohen, sur la route des îles britanniques .

C’est en voulant revoir ses frères que celui ci serait mort en route.

Le lieu de son décès pouvant avoir des conséquences sur l’attribution de ses reliques ou l’emplacement de sa tombe, les propositions ont fusé et des disputes ont éclaté entre des puissants qui voulaient bénéficier de la proximité du saint.

Saint_fursy_boeufs

Dans l'église St-Jean-Baptiste de Péronne, dans la chapelle de droite, vous verrez St-Fursy entouré de deux bœufs : En voici l'explication : à sa mort survenue le 16 janvier 650, les seigneurs de Péronne et Mézerolles se disputaient sa dépouille.

Pour trancher, on la mit sur un chariot tiré par deux bœufs, puis par des enfants.

Et là où le convoi s'arrêterait, on y enterrerait St-Fursy. Le convoi s'arrêta au Mont des cygnes (Tribunal actuel). En fait, d'après la légende, l'essieu de la charrette était faussé.

Posté par Maxime999 à 07:27 - Mort de St Fursy - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    Merci

    D'avoir fait un site pour faire connaitre les saints méconnus du moyen age
    A lire et à relire
    Continuez

    Posté par Chistelle, 15 octobre 2008 à 09:19

Poster un commentaire